Archive pour la catégorie 'Trois Baudets chez Saint Augustin'

TROIS BAUDETS CHEZ SAINT AUGUSTIN

Trois Baudets chez Saint Augustin
Album : Trois Baudets chez Saint Augustin

2 images
Voir l'album

Le public algérois de l’entre deux guerres n’était guère habitué à l’esprit persifleur des cabarets montmartrois. Certes le Casino Music-Hall de la rue d’Isly lui donnait depuis des décennies toutes les satisfactions que l’on peut attendre de « Revues », composées de jolies danseuses dénudées jusqu’aux limites de ce que la décence permettait alors, soit à des années-lumière de ce que propose le plus prude des cabarets parisiens actuels. Ces danseuses évoluaient sur une scène spacieuse, aux rythmes d’un orchestre maison de bonne tenue où se produisaient même quelquefois, en remplacement, quelques solistes de l’Opéra d’Alger, tout proche.

Ces danseuses n’étaient pas le moindre attrait du spectacle, mais elles n’en constituaient qu’une partie. Artistes de variétés, chanteurs, prestidigitateurs concouraient à faire une agréable soirée de Music-Hall où intervenait même un humoriste, Dumiel, qui durant plusieurs saisons divertit le public par un humour de Cabaret qui n’avait rien de montmartrois, mais par lequel il savait « épingler » la vie publique de la capitale algéroise.

Les plus grandes vedettes du Music-Hall français de l’époque étaient aussi les invitées du Casino : Marie Dubas, Mistinguett, Tino Rossi, etc…

Ce Casino, propriété des Frères Cazes, et situé au tout début de la rue d’Isly a bénéficié en son temps d’un emplacement idéal au cœur de l’Alger moderne, tout près des grandes librairies et d’une belle salle de cinéma l’Olympia.

Read the rest of this entry »

Publié dans:Trois Baudets chez Saint Augustin |on 26 février, 2010 |Pas de commentaires »

Bulles de vie |
Les moments parfaits |
Journal d'une fille sans av... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes amours, mes trésors, vo...
| naturolife
| greengreen